Vanités Sacrées (solo show)

20 drawings by Jenny Hart displayed at Galerie LJ Paris, France. September 1 - October 18, 2011

"Show me how you wear your hair, and I will tell you to whom you pray."

Twenty graphite and colored pencil drawings by Jenny Hart. These works depict “subjects that cover their heads or fashion their hair for religious reasons. Specifically not when only done as decoration for special religious ceremonies, but when worn as part of daily life and everyday dress.” Braids, wigs, veils, chador, sheitel, curled sideburns and a non-exhaustive variety of religious stylings reflect a curiosity by the artist for the subject, without criticism or judgement. Fascinated by the different techniques of embroidery, the other principal medium of Hart’s work, she says she loves to draw embroidery stitches and is equally fascinated with their execution as they parallel the knotting, weaving and embellishment that hair can also take on. 


"Montre moi comment tu te coiffes, je te dirai qui tu pries."

Jenny Hart explique que ses derniers dessins « parlent du fait de se couvrir la tête ou se coiffer pour des raisons religieuses. La façon de se coiffer, de s’habiller ou de se couvrir la tête n’est pas forcément qu’une ornementation particulière dédiée aux cérémonies, que l’on soit chrétien, juif ou musulman, mais peut faire partie de la vie quotidienne tout en étant liée de près ou de loin à la religion ». Ainsi nattes, nœuds, perruques, voile, tchador, sheitel, rouflaquettes et autres couvre-chefs divers représentés par Jenny Hart reflètent son regard curieux mais sans jugement sur le sujet. Fascinée par les différentes techniques de broderie, elle confie qu’elle adore dessiner les fils brodés, à la façon d’un croquis préparatoire. Elle considère la broderie comme un ornement telle que les cheveux peuvent le devenir. Elle nous livre donc sur papier une large galerie de coiffes, non exhaustive quoique très instructive par sa richesse et sa variété.

Broderie 2.0 

La broderie n’a jamais été aussi à la mode que depuis ces trois dernières années et connaît un réel regain d’intérêt, depuis que Jenny Hart (née en 1972 au Iowa) a renouvelé le genre en 2001 en introduisant dans les traditionnels canevas des motifs à broder originaux inspirés de l’art du tatouage et de la culture rock. Mais c’est sa série de portraits brodés de chanteurs et rock stars qui l’ont fait connaître du grand public. Elle est depuis devenue une artiste et illustratrice internationalement reconnue. Son entreprise Sublime Stitching produit et vend dans le monde entier des kits de broderie originaux, tandis que ses plusieurs ouvrages sur le sujet (édition Chronicle Books) sont parmi les plus populaires titres du sujet. Son travail a été publié dans des revues internationales comme Vogue, Rolling Stone ou Juxtapoz.